La fécondité

La fécondité est en étroite relation avec la foi. Ceux qui n'ont aucune foi en Dieu ont toutes les raisons de désespérer de l'avenir et n'ont pas vraiment de raisons d'avoir des enfants.
Depuis longtemps déjà, les sécularistes ont abandonné la reproduction biologique pour se concentrer sur leur propre «épanouissement». Cependant, après avoir refusé les enfants de l'âge de 20 ans à l'âge de 30 ans, ils découvrent ensuite avec surprise qu'ils ont du mal à en avoir.

Mais pour les Chrétiens, le plan de Dieu a de l'importance. Il y a en effet un enseignement fort dans les Écritures Saintes sur la fécondité.

La fécondité est une bénédiction

La source première pour connaître le plan de Dieu pour l'homme, c'est la Bible :
"Soyez féconds, multipliez" (Genèse 1:27-28)
Il s'agit d'un commandement de Dieu, le premier qui s'adresse au couple marié. Il est corroboré par de nombreux autres passages, notamment Gen. 9:1, qui intervient après le Déluge, et Jérémie 29:4-6 où Dieu commande à son peuple d'«engendrer des fils et des filles», alors même qu'il est en captivité.

Et les commandements que Dieu donne ne sont pas pénibles ; ils apportent du bonheur, déjà sur cette terre :
Tout au long de l'Écriture Sainte, la naissance d'enfants est présentée comme une bénédiction et comme le signe de l'alliance entre Dieu et le couple humain. Par exemple, Moïse précise ainsi la loi de l'alliance :
« Car si vous prêtez attention à ces lois, si vous y obéissez et si vous les appliquez, l'Éternel votre Dieu tiendra l'engagement de vous aimer qu'il a pris par serment en concluant une alliance avec vos ancêtres.
Il vous aimera, vous bénira, vous rendra nombreux, et il bénira vos enfants, il vous bénira par tout ce que produiront vos terres : votre blé, votre vin nouveau, votre huile fraîche, et en accroissant les portées de votre gros et de votre petit bétail sur la terre qu'il a promis par serment à vos ancêtres de vous donner.
Vous jouirez de plus de bénédictions que tous les autres peuples, et il n'y aura chez vous ni homme ni femme stérile, ni bête stérile dans vos troupeaux. »
(Deut. 7:12-14).

Et « Si vous obéissez à l'Éternel votre Dieu, voici toutes les bénédictions dont Dieu vous comblera.
Vous jouirez de ces bénédictions à la ville comme aux champs.
Il vous bénira en vous donnant de nombreux enfants et d'abondantes récoltes, en multipliant le nombre de vos boeufs, de vos moutons et de vos chèvres. »
(Deut. 28:2-4)

Et « Quant à vous, vous reviendrez à lui, vous l'écouterez et vous appliquerez tous ses commandements que je vous transmets aujourd'hui.
L'Éternel votre Dieu vous comblera de bonheur en faisant réussir tout ce que vous entreprendrez ; il vous donnera de nombreux enfants, il multipliera votre bétail et vous accordera d'abondantes récoltes. »
(Deut. 30:8-9)

Par contraste :
« 15 Mais si tu n'obéis point à la voix de l'Éternel, ton Dieu, si tu n'observes pas et ne mets pas en pratique tous ses commandements et toutes ses lois que je te prescris aujourd'hui, voici toutes les malédictions qui viendront sur toi et qui seront ton partage : (...)
18 Le fruit de tes entrailles, le fruit de ton sol, les portées de ton gros et de ton menu bétail, toutes ces choses seront maudites. (...)
32 Tes fils et tes filles seront livrés à un autre peuple, tes yeux le verront et languiront tout le jour après eux, et ta main sera sans force. (...)
41 Tu engendreras des fils et des filles; et ils ne seront pas à toi, car ils iront en captivité. »
(Deut.28:15-41)

On ne peut pas après cela considérer les enfants comme un fardeau. Toute la culture biblique est imprégnée de cette sagesse :
« Des fils : voilà bien l'héritage que donne l'Éternel, oui, des enfants sont une récompense.
Ils sont pareils aux flèches dans la main d'un archer, les fils de la jeunesse.
Heureux est l'homme dont le carquois en est rempli ! Il ne connaîtra pas la honte
quand il plaidera contre l'ennemi aux portes de la ville »
(Ps.127:3-5)

Les obstacles à la fécondité

Les principaux obstacles à la fécondité dans les pays occidentaux sont la captivité et la propagande.

La captivité

La mentalité occidentale est maintenant éloignée de la mentalité biblique. Le jugement de Dieu face au fait que les sociétés occidentales ont rejeté Dieu et sa Loi (cf. Deut. 28: 32 & 41 ci-dessus) a une conséquence pratique : les enfants ne sont plus sous l'autorité de leurs parents mais sous la garde d'institutions étrangères à la famille, qui asservissent ces enfants à une idéologie étrangère.
Les États occidentaux, dans la tradition socialiste et fasciste, dévorent la population en l'écrasant de taxes, d'impôts et de prélèvements obligatoires. Il est ainsi extrêmement difficile pour une famille de vivre avec le seul salaire du mari, ce qui oblige souvent l'épouse à travailler à l'extérieur, ce qui est difficile quand ils ont plus de deux enfants. Il est encore plus difficile pour eux de leur faire suivre une scolarité en dehors du système d'endoctrinement étatisé.

Nous sommes en effet en quelque sorte un peuple captif, captif d'un système abusif et malthusien.
Mais pour ce genre de situation, Dieu a aussi donné des directives :
« Ainsi parle l'Éternel des armées, le Dieu d'Israël, à tous les captifs que j'ai emmenés de Jérusalem à Babylone : Bâtissez des maisons, et habitez-les; plantez des jardins, et mangez-en les fruits.
Prenez des femmes, et engendrez des fils et des filles ; prenez des femmes pour vos fils, et donnez des maris à vos filles, afin qu'elles enfantent des fils et des filles ; multipliez là où vous êtes, et ne diminuez pas. »
(Jér. 29:4-6)

Quand Dieu ordonne, il donne aussi les moyens. Les Chrétiens savent que la Providence de Dieu est une réalité et que la vie est une question de foi.

La propagande

Les malthusiens et les eugénistes sont au pouvoir depuis les années 1960. Ils détestent les familles, ils sont les adorateurs d'états tout-puissants, ils promotionnent l'avortement et la contraception, ils organisent la corruption des jeunes survivants.
Ils prétendent que la terre est remplie et qu'elle est incapable de nourrir plus d'hommes sur terre : c'est le mythe de la surpopulation. La stupidité de ce mythe a déjà été amplement démontrée par ailleurs. Ce qui n'empêche pas l'ONU et les politiciens à petit cerveau de continuer à y croire et de tenter de dépeupler le monde.

Un autre axe de propagande est la dévalorisation du rôle parental : les femmes qui éduquent leurs enfants ne seraient que des "légumes" et ne bénéficieraient pas de l'«épanouissement» que procure un travail salarié (et fortement taxé). Cette propagande a deux objectifs : racketter encore plus les familles et asservir leurs enfants.

Les Chrétiens ne doivent pas suivre ces croyances stupides ni les politiques qui en découlent.

Les conséquences de la fécondité

Si Dieu définit la fécondité comme une bénédiction, c'est aussi parce que cela fait partie de la construction de son Royaume.
C'est par la multiplication biologique que les Chrétiens sont le plus efficace dans l'évangélisation, à condition de contrôler eux-mêmes l'éducation de leurs propres enfants et de ne pas les confier à ceux qui travaillent contre la foi.
Prenons un exemple : dans les milieux évangéliques, Billy Graham est connu comme un évangéliste extraordinaire. Il a prêché l'Évangile à 100 millions de personnes de par le monde, avec un taux de succès de 1%. Le résultat de son entreprise a gros budget et d'une vie de travail est donc la conversion d'un million de personnes, et il y a peu de Billy Grahams.
Dans une famille chrétienne de 5 enfants, si les parents les éduquent chrétiennement, les enfants vont garder la foi et la transmettre. Si par malheur 40% des enfants rejettent la foi, il en reste 60%, soit 3.
Pour seulement 1 millions de familles, cela fait 3 millions de Chrétiens pour la génération suivante. Plus que Billy Graham.

C'est le moyen principal que Dieu nous donne pour accomplir la prière qu'Il nous a enseignée :
« Que ton règne vienne; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel » (Matthieu 6:10).

Et Il est là pour nous aider : « Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde. » (Matt.28:18-20)

 Retour accueil     Ré-affichage complet 

Alternatives